L'Irlande du Nord

Huit siècles de luttes sanglantes ont abouti à la division de l’île en deux pays : la République en majorité catholique et l’Irlande du Nord, aux deux tiers protestante et qui est sous la souveraineté britannique.

L’histoire a séparé Dublin et Belfast. Dublin est la capitale de l’Eire l'a depuis 1922 et Belfast principale ville d’Irlande du Nord a longtemps été l’occasion d’affrontements entre catholiques et Protestants, entre indépendantistes et unionistes.

En 1969, l’Armée républicaine Irlandaise, l’IRA, fondée au début du siècle pour libérer l’île de l’occupation britannique, avait relancé un conflit jamais véritablement éteint depuis la partition en 1921. Le leader de l’IRA, Michael Collins en 1921 apposa sa signature sur le traité par lequel la Grande-Bretagne reconnaissait l’indépendance de l’Irlande à l’exception de six des neuf comptés de l’Ulster.

Face aux partisans d’un rattachement de ces six provinces du Nord à la République d’Irlande, les Protestants, fidèles à la Couronne, avaient levé leurs milices. Le conflit en 3 décennies a coûté la vie à plus de trois mille personnes. Dans chaque famille, un père, un frère, un ami a disparu ou est emprisonné. L’Irlande du Nord a enfin une chance de connaître la paix depuis que les communautés ennemies ont signé un accord pour le partage du pouvoir, en avril 1998. L’espoir concrétisé par une Assemblée et un gouvernement représentant la majorité protestante et la minorité catholique est teintée de douleur et de craintes.

Le plus populaire des slogans irlandais est sans doute Guinness is good for you. Une bière brune, épaisse, au goût amer, versée dans de larges chopes. La bière irlandaise la plus célèbre au monde dépasse sa rivale, la Murphy’s de Cork. Les Irlandais apprécient également les cocktails comme le Black Velvet mélange à base de Guinness et de champagne. Ils ont aussi, comme les Ecossais, leur whisky, mot venant d’ailleurs de l’irlandais uisce beatha, qui signifie eau-de-vie. Agrémenté d’eau bouillante, de sucre, de clous de girofle et d’une rondelle de citron, il devient le Hot Whiskey. Pour déguster le fameux Irish Coffee, il convient d’y ajouter sucre, café et crème épaisse.